Le Cheval Incontournable Au PMU


Si vous êtes comme moi, vous cherchez sans relâche, chaque jour, une base solide pour vos jeux.

Tous les turfistes cherchent ce type de chevaux pour leurs jeux.

Au fur et à mesure de mes visionnages et de mes recherches, j’ai remarqué une chose essentielle.

Pour trouver cette base, le turfiste doit prendre en compte les 3 profils des chevaux de courses.

C’est précisément ce que nous allons voir dans cet article.

Je vais vous donner non seulement les trois profils de chevaux à connaître avant de faire le papier mais aussi trois tactiques de jeu pour trouver un cheval à forte « valeur ajoutée ».

  • les trois profils de chevaux à connaître avant de faire le papier
  • uns statistique essentielle à connaître sur le gagnant
  • 3 tactiques simples pour repérer un cheval qui a de bonne chance de faire une bonne performance

Allez… on commence :

La théorie des 3 profils

Profil 1Ceux qui perdent des rangs0% des gagnants
Profil 2Ceux qui animent la course10% des gagnants
Profil 3Ceux qui progressent90% des gagnants
Les trois profils de chevaux aux courses hippiques

Profil 1 : les chevaux qui perdent des rangs au fil de la course

Ces chevaux ne peuvent que décevoir.

Ils montrent assez rapidement leurs limites ou leur méforme du moment.

La conséquence de ça ? Ils perdent des rangs au fur et mesure que la course progresse.

Très clairement, et au-delà de toute spéculation, ces chevaux sont de très mauvais paris, aussi bien en simple que pour les jeux à combinaisons.

Et à moins qu’ils redescendent nettement de catégorie, par rapport à leurs dernières courses, évitez-les.

Profil 2 : Les animateurs

Ces chevaux sont nettement plus intéressants que le profil n°1.

Le principal moyen pour qu’un cheval reste dans la même position du bout à l’autre de la course, c’est qu’il prenne la tête et qu’il imprime lui-même le rythme de la course.

Vous le savez, le rythme d’une course a une place fondamentale dans ce que sera l’arrivée.

A poteau égal, plus le rythme d’un course sera soutenue, plus les chevaux venant de l’arrière auront leur chance.

Bien à l’abri du vent derrière les chevaux qui se fatiguent à faire du train.

Et plus le rythme est lent, plus ces chevaux auront du mal à revenir et à rattraper leur retard.

Je précise bien : si les chevaux devant « cadenassent » le rythme de la course SANS que les chevaux à l’arrière prennent l’initiative d’attaquer ALORS les chevaux devant auront tout le loisirs d’accélérer à la fin sans trop d’effort.

A 500 mètres de l’arrivée, les chevaux de devant accélèrent, alors que personne n’est venu les attaquer pendant la course…

Vous avez de grandes chances que l’un d’eux gagne.

Mais, des études statistiques ont montré qu’à peine 10% des courses étaient remportées par ce profil de cheval, celui qui anime ou co-anime.

Ces chevaux ont tendance à beaucoup trop en faire devant et finissent complètement aux abois dans le dernier tournant (parfois même avant…).

Ceux qui gagnent sont, ou complètement déclassés ou ont une excellente tenue. Et ces chevaux sont pas si nombreux que ça.

Les turfistes expérimentés ont horreur de voir leur sélection prendre la tête et imprimer le rythme dès le début. 

Les plus sérieux savent savent qu’ils ont très peu de chance que leur cheval fasse l’arrivée…

Profil 3 : celui qui gagne 90% des courses

Graphique les chevaux gagnants aux courses hippiques

Le Troisième Profil ?

C’est simple. C’est un cheval qui progresse au fur et mesure que la course avance. Ce sont ces chevaux qui gagnent l’immense majorité des courses.

C’est votre future base.

Et même si ça ne vous paraît pas nouveau, gardez toujours en tête que vous devez rester focalisé sur un cheval au style “progressif”.

Ces chevaux savent se rapprocher au fur et mesure que la course progresse, pour bien finir jusqu’au poteau.

Un statistique hippique essentielle à exploiter

Trouver le gagnant de la plupart des courses (même placé d’ailleurs), vous le savez, c’est loin d’être facile. Pas mal de choses peuvent arriver.

Surtout, lorsque l’on doit prendre en compte toutes les statistiques de chaque cheval, du jockey, de l’entraîneur, de la piste, etc, etc…

Parmis les statistiques les plus intéressantes, celle là vous intéressera probablement surtout si vous aimez faire le papier et regarder les replays.

Je vous l’ai dit, 90% des gagnants ont un style de course « progressif ». Ils savent se rapprocher utilement pour bien finir au poteau.

Et vous avez encore mieux…

65% des gagnants sont placés dans les 4 premiers à 400 mètres du poteau.

C’est une étude qui a été faite sur plus 55.000 courses de plat en Australie et aux Etats-Unis.

Interprétez ça comme vous voulez.

Je crois que chez nous, avec le trot (je n’ai pas de chiffres à l’appui), c’est à mon avis d’autant plus vrai en raison de l’attelage.

Il est d’autant plus difficile de se faire sa place et donc vaut mieux être bien situé dès le départ au trot attelé.

Il faut qu’on se comprenne bien.

C’est impossible de prédire qui sera dans les 4 premiers à 400 mètres de l’arrivée. Evidemment. Mais si vous regardez les replays, vous pouvez prendre les 400 derniers mètres de la dernière course d’un cheval et observer OU il était et COMMENT il s’est comporté.

Pour ça je vais vous donner 3 tactiques à suivre :

Débusquer un futur vainqueur en 3 approches

Tactique N°1

Regardez très attentivement les chevaux qui ont fini très fort au moins 2 fois lors de leur 4 dernières courses (vous pouvez vous servir des replays ou des commentaires sur Geny.com).

Le mieux serait même qu’il y ait une alternance dans les performances.

Par exemple :

  • dernière course : « n’a pas su prolonger son effort »
  • avant-dernière course : « a placé une forte accélération dans les 200 derniers mètres pour prendre la deuxième place »
  • avant-avant-dernière course : « a faibli à l’amorce du tournant final alors qu’il voyageait nez au vent pendant toute la ligne d’en face »
  • avant-avant-avant-dernière course : « est venu plonger à la corde en terminant de belle manière pour gagner »

Là, j’improvise les commentaires mais dans l’idée c’est ça.

Tactique N°2

Repérez tout cheval qui a échoué lors de sa dernière course mais qui a eu des positions pendant la course complètement différentes des positions lors de ces courses précédentes dans lesquelles il avait bien couru.

Ce cheval a sans doute échoué car il n’a pas pu adopter son style de course préféré lors de sa dernière course.

Il est fort probable (surtout si il est associé à un jockey qui le connait bien…) qu’à la prochaine course il revienne à son style de course.

Tactique N°3

Surveillez de très près les chevaux qui courent leur 4ème ou 5ème course après une rentrée.

Surveillez précisément leurs places dans les courses. Comment ils se sont rapprochés (grâce aux commentaires ou au visionnage des replays).

Ces chevaux seront prêts à gagner (si leurs courses de préparations ont été bonnes…) pour leur 4ème ou 5ème course.

Ces 3 tactiques ne sont valables que sur les courses récentes d’un cheval.

Adopter la tactique n°1 sur des courses qui datent il y a plus de 40 jours n’a aucun sens.

Seules les courses récentes sont concernées.

Conclusion

Pour trouver une bonne base dans une course, il est clair qu’il faut viser : un profil de cheval qui sait progresser au fil de la course.

  • Un cheval qui sait progresser
  • Un cheval qui a eu un très bon 400 derniers mètres dans sa dernière course
  • Un cheval qui a couru récemment pour que ces données soient fiables

Le jockey (ou le driver) a aussi une place toute particulière dans ce que sera le profil du cheval. L’association et l’entente entre les deux est carrément essentielles, vous vous en doutez.

Un jockey ou un driver :

  1. qui sait mener son cheval en le préservant les 3/4 de la course
  2. qui sait se placer dans les 4 ou 5 premiers dans les derniers hectomètres
  3. et qui pourra placer la pointe de vitesse finale de son cheval

Celui-là à de grandes chances de gagner ou du moins arriver dans les 3 premiers.

Pour trouver ces configurations vous pouvez adopter les tactiques citées dans cet article.

N’oubliez pas qu’aux courses hippiques, il n’y a absolument rien de mécanique ou de miraculeux.

La constance et la patience resteront vos meilleures alliées si vous voulez vraiment gagner.

Pour aller plus loin dans les stratégies PMU, vous pouvez jeter un coup d’œil à cette page

Article Récent